Regards croisés

« Ce sera un “super
laboratoire” qui servira
aux équipements
suivants. »

Marie-Pierre PadovaniCheffe de projets urbains, direction de l’Urbanisme (DU)

Comment s’est construite la mutualisation ?

Marie-Pierre Padovani : J’ai mis en relation l’aménageur avec les trois directions concernées par cet équipement mutualisé. La première réunion n’était pas gagnée mais chacun a joué le jeu, tout en défendant son pré carré. Cela a permis de définir des espaces sanctuarisés pour chaque direction. Puis nous avons avancé ensemble sur les autres locaux susceptibles d’être mutualisés, comme la cuisine ou le réfectoire. En les agrandissant un peu, ils pourraient être mis partiellement à disposition du traiteur d’une association le week-end. Le gymnase est déjà très occupé et ouvert vers l’extérieur de par son activité. Ce sont donc surtout les espaces des écoles et de la crèche qui pourront être utilisés en dehors des temps scolaires et de petite enfance.

Quel est le challenge ?

M.-P. P. : Il faut être inventifs et faire en sorte que cet équipement réponde aux missions des trois équipements tout en offrant des activités mutualisées entre eux, mais aussi en l’ouvrant à l’extérieur. Nous étions accompagnés par une AMO mandatée par l’aménageur pour voir tous les espaces qui pourraient être mutualisés. Ensuite nous avons regardé comment répondre au programme pour inspirer des solutions. Le dialogue compétitif a été lancé. À terme, il faudra voir comment l’équipement fonctionne. Il pourra y avoir des écueils car nous n’aurons pas forcément tout imaginé. Ce sera un « super laboratoire » qui servira aux équipements suivants.

Préfigure-t-il les futurs équipements publics ?

M.-P. P. : Il marque le coup d’envoi d’une nouvelle conception des équipements publics. Ils doivent évoluer pour répondre aux ambitions d’économie circulaire et environnementales. Cela implique de travailler sur des équipements innovants qui proposent des activités mutualisées. Nous devons aussi anticiper l’évolution de la démographie en pensant un autre style d’équipement public. Il faut également prendre en compte les contraintes financières en étant plus ingénieux et plus imaginatifs pour proposer un maximum de choses dans une même surface.