Demain la ville

Vos idées prennent vie

Il n’y a pas que les start-up qui permettent d’innover. Avec le programme Inventeur.e.s de Ville, les agents peuvent proposer des innovations en s’appuyant sur leur expertise terrain. Retour sur les projets de la saison 1.

Lancé en juin 2017, Inventeur.e.s de Ville a permis de sélectionner neuf projets de matériels proposés par les agents, seuls ou en équipe, pour améliorer leurs conditions de travail en luttant contre les troubles musculo-squelettiques (TMS). « Les TMS représentent la première maladie professionnelle. L’objectif est que les agents soient acteurs de leur prévention en proposant des solutions adaptées à leurs problématiques du quotidien. Les bonnes idées émanent du terrain », souligne Amina Cherkaoui, cheffe du service des politiques de prévention à la direction des Ressources humaines (DRH). Pendant un an, les porteurs de projets ont bénéficié d’un accompagnement de leur direction, des équipes du pôle Innovation du Secrétariat général, de la DRH, ainsi que d’ergonomes.

Des prototypes bichonnés

Quant aux ateliers de la direction Constructions publiques et Architecture (DCPA), ils ont réalisé la plupart des prototypes avant de passer à la phase de tests. Aujourd’hui, sept projets sont en cours de généralisation et de développement. C’est le cas de l’outil pour ficher et déficher les bancs qui limite les efforts et les postures contraignantes. Après avoir amélioré le prototype, six exemplaires ont été fabriqués pour être livrés dans les services de la direction des Espaces verts et de l’Environnement (DEVE). La table à rouleaux pour le déplacement d’une tonne à eau, un projet né suite à des accidents de travail, a aussi rencontré un vif succès lors des démonstrations auprès des collègues.

Sept projets de la saison 1 sont en cours de généralisation et de développement dans les services.

Elle est en cours d’adaptation pour répondre aux différents besoins des circonscriptions de la DEVE. Du côté de la direction de la Propreté et de l’Eau (DPE), la pelle allégée et ergonomique arrivera bientôt dans les ateliers de propreté. La DCPA finalise le prototype en lien avec le porteur de projet et l’ergonome de la DPE pour qu’il soit ensuite industrialisé et déployé à grande échelle. De son côté, la direction des Familles et de la Petite Enfance déploie deux nouveaux types d’assise dans les établissements de la petite enfance, le dos agile et le banc de méditation, car aucun modèle adapté aux postures des professionnels n’existe dans les marchés.

Des tests concluants

Durant l’été, des tests ont été réalisés auprès des utilisateurs de plusieurs crèches et les résultats ont été concluants. Une tenue avec un renfort au niveau des genoux pour limiter les douleurs en position agenouillée va aussi être adaptée et proposée au personnel dans le cadre d’un nouveau marché. Enfin, la direction des Affaires scolaires a livré début novembre des brosses avec un long manche pour faciliter le nettoyage des WC dans les écoles. Pour ce projet, une prospective auprès des fournisseurs a montré qu’un outil de ce type existait déjà sur le marché et a donc été commandé. La saison 2 a fait le plein de nouvelles idées avec six projets sélectionnés.

Les porteurs de projets vont bénéficier de l’appui de leur direction opérationnelle comme de l’expertise du SG, de la DRH et de la DCPA, et du temps leur sera libéré pour mener à bien leurs projets.

Début 2019, les porteurs de projet seront amenés à prototyper leur solution avec l’aide de la DCPA. La phase de test, en lien avec la DRH, débutera, ensuite, dans les services concernés. Plusieurs généralisations pourront alors être décidées. À suivre.

zoom

Les lauréats de la saison 2

- Richard Couchouron (DPE) avec la lame de déneigement pédestre ;
- Frédéric Denis (DEVE) avec le marchepied pour les travaux sur talus ;
- Jessica Melchiorre (DEVE) avec le banc-caisson à feuilles mortes ;
- Emmanuel Proux (DVD) avec l’accoudoir ergonomique ;
- Alain Robin (DPE) avec le manche pour ouverture des bouches de lavage ;
- Emmanuel Souquet, Marion Tripot, Yann Bertrand et Julien Aldassoro (DPE) avec un système allégé de vidange des réservoirs de chasse en égouts

Les autres projets présentés

Les idées portées par Catherine Colas (DFPE), qui avait présenté une assise pour les professionnels de la petite enfance à l’extérieur, et Nathalie Maury (DASES), un haut chauffant et/ou refroidissant permettant de soulager les cervicales, lombaires, coudes, poignets, vont trouver une solution dans les marchés existants de la Ville.

Les idées proposées par Isabelle Louisfert (DFPE), un socle siège pour l’assise en salle des professionnels de la petite enfance, et Michael Decruynaere (DASCO), un outil permettant de défricher les bords d’immeubles, n’ont pas été estimées prioritaires et feront l’objet de besoins à préciser par les directions concernées.

Enfin, l’idée envisagée par Isabelle Louisfert (DFPE), un toboggan pour la table de change, est bien prise en compte  par la DFPE dans la conception de nouveaux espaces de change et  nécessite des solutions au cas par cas.