Dossier

Budget de la Ville :
comment ça marche ?

Abécédaire du budget. Un principe de comptabilité publique consiste à séparer le fonctionnement et l’investissement, mais aussi à voter un budget à l’équilibre. Décryptage pour comprendre ce que cela recouvre.
Un programme d’investissement. 10 milliards d’euros sont consacrés sur la mandature à des investissements publics en matière de logement, de transports, d’éducation, de transition écologique... Le point sur leur financement.
Des changements en 2019. Il n’y a plus qu’un seul budget en raison de la fusion de la Ville et du Département. C’est aussi la poursuite de la modernisation du cadre budgétaire et comptable, ainsi que l’application de la contractualisation.

Le budget de la Ville de Paris est le plus important d’une collectivité en France. Il représente presque 10 milliards d’euros : 8 milliards pour le fonctionnement et 1,7 milliard d’investissement pour des projets bénéficiant directement aux Parisien.ne.s. C’est la maire et l’exécutif municipal qui proposent au Conseil de Paris de voter le budget pour l’année suivante. Il traduit les projets de la municipalité en prévoyant les dépenses et les recettes pour l’année à venir. Présenté au Conseil de décembre, le budget 2019 témoigne de la volonté de poursuivre la stratégie budgétaire fondée sur la maîtrise des dépenses de fonctionnement de la Ville, la poursuite de l’investissement pour l’amélioration de la qualité de vie des ­Parisien.ne.s, tout en maintenant les taux des impôts locaux directs.

Avec une évolution maîtrisée des dépenses de fonctionnement, hors péréquation, à hauteur de 0,34 % en moyenne depuis le début de la mandature, la trajectoire budgétaire de la Ville répond déjà aux exigences de contractualisation avec l’État. Le budget est le fruit d’un minutieux travail réalisé par les services de la Ville avec les élus. Car pour le préparer, il faut d’abord identifier les besoins nécessaires au fonctionnement des services, puis les soumettre aux arbitrages politiques avant le vote.

Cette année est marquée par le premier budget unique de la collectivité fusionnée, Ville et Département, et par le passage à un vote par fonction qui permet d’identifier directement les moyens dévolus aux différentes politiques publiques.