Tribunes

CFDT // Pour la CFDT,
l’administration doit mieux
considérer les cadres

Coincés entre une direction qui exige des résultats et des collaborateurs qui revendiquent leur bien-être immédiat, les cadres doivent, plus que jamais, repenser leur rôle et redéfinir leurs responsabilités pour parvenir à concilier ces deux attentes, en apparence antagonistes.

Quand agents et hiérarchie ne sont pas sur la même longueur d’onde

Alors que les cadres pensent que leurs principales responsabilités consistent à « développer les compétences de leurs collaborateurs » (37 %) et « donner du sens aux objectifs » (35 %), les agents estiment que leurs managers doivent avant tout « valoriser leur travail » (35 %) et « les motiver » (32 %).

Si collaborateurs et cadres ne partagent pas la même perception du rôle d’un encadrant, il n’y a rien d’étonnant à ce que cela génère au mieux des incompréhensions, au pire des conflits.
Alors que l’exécutif attend des cadres qu’ils mobilisent leurs équipes autour d’une stratégie qu’ils ont définie, les collaborateurs attendent d’eux qu’ils prennent en compte leurs besoins individuels. Mais qui prend en considération les attentes des managers ?

Des managers débordés par le quotidien

Quand on demande aux cadres de répartir le temps qu’ils consacrent à chacune de leurs 4 activités principales, on obtient régulièrement le résultat suivant : production (40 %) ; gestion (30 %) ; animation (20 %) ; innovation (10 %).

Rien d’étonnant à ce que des cadres qui passent la plupart de leur temps à traiter des dossiers techniques (production) et compléter des tableaux de bord (gestion) au lieu de soutenir et valoriser leurs collaborateurs soient qualifiés de « mauvais » par ces derniers.

À qui la faute ? Aux managers qui peinent à déléguer ? Aux modes d’organisation bureaucratiques et chronophages ? À certains directeurs qui exhortent leurs managers à être à l’écoute de leurs collaborateurs alors qu’ils les jugent essentiellement sur leur productivité et leur capacité à faire respecter les règles ?

Pour la CFDT afin de permettre aux cadres d’assumer pleinement leur rôle, l’administration doit en premier lieu identifier les motifs qui les en empêchent.

Cfdt INTERCO SPP

Tél. : 01 49 96 68 10
Courriel : spp.cfdt@paris.fr