Regards croisés

« Tout sera fabriqué en usine pour limiter le chantier. »

Élisabeth FusilAdjointe au chef du service de la programmation des travaux et de l’entretien, direction des Familles et de la Petite Enfance (DFPE)

C’est quoi le projet ?

Élisabeth Fusil : La construction de cinq crèches modulaires qui seront démontables et remontables pour pouvoir être utilisées ensuite sur d’autres parcelles, voire reconverties par exemple en ludothèques. Elles seront implantées, dans le cadre d’une convention d’une durée déterminée avec l’AP-HP, sur les terrains de quatre hôpitaux : Trousseau, Bichat, Saint-Louis et La Pitié-Salpêtrière. Une autre crèche sera installée dans le jardin du Luxembourg pendant la durée des travaux du bâtiment qui abrite la crèche Garancière, la plus grande de l’arrondissement. Il fallait donc trouver une solution pour accueillir les 72 enfants pendant cette période. Le Sénat, qui est à l’origine du chantier, a donné son accord pour que la crèche prenne place dans le jardin dès septembre 2019 pendant un an, à condition qu’il n’y ait plus de traces après son départ.

En quoi est-il innovant ?

É. F. : Ces crèches modulaires sont une première et nous avons souhaité qu’elles soient aussi des œuvres architecturales. Cinq projets ont été retenus suite à des consultations. Tout sera fabriqué en usine pour limiter le chantier. Les crèches auront une capacité maximum de 48 places car nous sommes contraints par les gabarits de voirie pour acheminer les modules. Elles ont chacune leurs particularités pour s’adapter aux parcelles. À Trousseau, il s’agit d’une crèche en bois avec une façade en inox poli miroir qui va refléter la végétation du jardin du Peintre.

« Tout sera fabriqué en usine pour limiter le chantier. »

Élisabeth Fusil

À Bichat, les éléments 3D de la crèche modulaire pourront être assemblés sur place, mais à Saint-Louis, faute de place, ce seront des modules en 2D avec des panneaux à monter sur le site. Au Luxembourg, le bâtiment sera lesté pour éviter que des fondations abîment les racines des arbres et nous ferons aussi attention à ne pas toucher les branches… Les aménagements intérieurs répondent quant à eux aux mêmes contraintes que toutes les crèches en termes de confort et de sécurité.