Tribunes

SUPAP-FSU //
Comment maintenir
un service public
en supprimant
120 000 emplois ?

Les missions de la Fonction publique, hôpitaux, écoles, mairies, services des impôts, voierie, crèches, EHPAD, font partie du paysage, à tel point qu’il semble aller de soi qu’ils rendent les services qu’on attend d’eux de la meilleure façon possible. Mais ces missions sont en danger !

Le Gouvernement annonce une réforme des services publics en profondeur et la remise en cause du statut des fonctionnaires, avec un objectif budgétaire (120 000 suppressions de postes sur le quinquennat) qui l’emporte sur les objectifs d’amélioration de la qualité des services. Des suppressions de postes qui toucheront la Ville de Paris déjà durement touchée par la restructuration des services.

Nos conditions de travail, nos salaires sont en danger ? Mais, au-delà, il s’agit de défendre les services publics, notre modèle social et les valeurs qu’ils incarnent : laïcité, égalité, gratuité, indépendance, solidarité.
En attaquant les services publics, « le patrimoine de ceux qui n’en ont pas », et en stigmatisant la dépense publique, ce sont notamment les classes populaires qui sont la cible.

L’amélioration et le développement du service public, son maillage territorial, la mise en œuvre des transitions énergétiques et environnementales, la préservation et le développement du statut général des fonctionnaires sont fondamentaux pour garantir l’intérêt général. C’est l’enjeu des mobilisations en cours !

SUPAP-FSU

6, rue Pierre-Ginier, 75018 Paris
Tél. : 01 44 70 12 80
Fax : 01 44 70 12 85
Courriel : syndicat.supap-fsu@paris.fr