L'actu de la ville

Paris poursuit
sa politique humanitaire

Migrants

La bulle dédiée à un premier accueil des populations migrantes et le centre humanitaire de La Chapelle ont fermé comme prévu le 30 mars pour permettre la réalisation du campus universitaire Condorcet. La Ville continue à déployer des dispositifs pour venir en aide à ces personnes vulnérables. Un nouvel accueil de jour a ouvert dans le 4e en coordination avec l’État et Emmaus Solidarité pour reprendre certaines fonctions de la bulle telles que l’accueil des femmes isolées et des familles primo-arrivantes. Ce lieu multiressources assure l’information et l’orientation vers l’ensemble des acteurs, notamment le centre humanitaire Paris-Ivry pour les femmes et les familles. L’enjeu est qu’aucune famille primo-arrivante ne soit contrainte de dormir à la rue. Par ailleurs, trois centres d’accueil de jour pour hommes isolés ont ouvert dans les 4e, 6e et 14e arrondissements.

Évaluer les besoins

Deux bus solidaires ont également été déployés pour venir en aide aux migrants, en allant au-devant d’eux. Ils complètent les maraudes pédestres réalisées par des travailleurs sociaux. Confié à France terre d’Asile, ce dispositif apporte une triple expertise dans les domaines sociaux, juridiques et sanitaires et porte une attention particulière aux personnes en situation de vulnérabilité. Son intervention s’effectue en partenariat avec le monde associatif, dont le Samu Social. L’Unité d’aide aux sans-abri (DPSP) apporte son concours et ses compétences à la démarche. Ce dispositif est intervenu sur le campement du Millénaire (19e). Le 30 mai, une opération de mise à l’abri d’urgence des migrants qui y vivaient a été conduite, pour laquelle la Ville a mobilisé 780 places d’hébergement à Paris.

En savoir +

La bulle a été dégonflée pour être stockée en vue d’une réutilisation. La Maison des Réfugiés sera installée sur le site Jean-Quarré (19e), symbole de l’accueil des réfugiés. Une médiathèque qui fonctionnera en synergie sera également construite sur le site.