Carte blanche

L’innovation bat son plein

Carte blanche

Pour la 4e édition du Hacking de l’Hôtel de Ville, 1 450 représentants de start-up du monde entier se sont réunis autour d’un même objectif : créer des partenariats et révéler les innovations de demain. Cet événement est co-organisé par la Mairie de Paris et Paris&Co, l’agence de développement économique et d’innovation de Paris.

 

« Rencontrer des start-up »

Loredana Paun, responsable formation à la direction Constructions publiques et Architecture (DCPA)

« C’est la première fois que je participais au Hacking, avec pour objectif de rencontrer des start-up dans les domaines RH et formation. J’avais pris des rendez-vous avec celles qui ont attiré mon attention, dont une axée sur les tutoriels et les vidéos techniques. Comme nous souhaitons mettre en place un pack pour les nouveaux agents à partir de supports visuels et interactifs, nous allons organiser une démonstration avec le représentant de la start-up pour voir si nous pouvons collaborer ensemble. J’ai également visité des exposants pour repérer des solutions pour mes collègues de la direction : le recyclage plastique et les imprimantes 3D, ainsi que la robotisation qui peut aider les personnes travaillant dans les magasins. Ils verront s’ils y donnent suite. J’ai aussi participé à deux conférences passionnantes pour me tenir au courant des innovations. »

« Un moment de stimulation »

Loïc Dosseur, co-directeur général de Paris&Co

« Il y a une montée en puissance du Hacking depuis la première édition en 2015 qui enregistrait 350 participants. Cette année, ils étaient 2 500 venant de 60 pays, dont 350 personnes représentant de grandes entreprises, ainsi que des personnalités du secteur de l’innovation, et 250 investisseurs. Un peu plus de 3 500 rendez-vous d’affaires ont été pris. L’événement est devenu international et il a trouvé sa place dans le paysage. Une cinquantaine d’agents de la Ville y ont participé et nous les encourageons à venir plus nombreux l’année prochaine. Au-delà des innovations susceptibles de les intéresser, ils peuvent apporter leur éclairage et leur expérience en expliquant aux start-up comment fonctionne un marché public, en donnant des éléments sur la réglementation… C’est un échange à double sens. Le Hacking est un moment de stimulation qui fait partie du travail que nous menons avec les incubateurs et les directions dans différents secteurs, permettant d’expérimenter des innovations avec la Ville. C’est notamment grâce à l’édition 2017 que la plateforme d’innovation RH Rhizome a été créée, suite à l’impulsion donnée à ce moment. Elle n’aurait pas vu le jour sans cela. »

« Promouvoir des actions »

Hélène Rambert et Camille Brouté
Bureau de l’Innovation de la direction de l’Attractivité et de l’Emploi (DAE)

« La DAE a été beaucoup mobilisée sur les premières éditions et, cette année, Paris&Co s’est entièrement chargée de l’organisation. Le jour J, nous avons animé un stand pour promouvoir des actions coordonnées par la direction. C’est le cas du dispositif Paris Code qui permet de former des personnes à des métiers autour du numérique très demandés par les start-up. Nous avons eu beaucoup de visiteurs, pris 60 à 70 contacts, dont certains sont depuis revenus vers nous avec des demandes précises. Nous faisons le relais vers les écoles sélectionnées par Paris Code. L’autre action mise en avant concerne Fab City Summit qui aura lieu à la Villette les 11, 12 et 13 juillet prochain, pour susciter de l’intérêt et donner l’envie d’y participer. »

 

Voir la vidéo sur le Hacking de l’Hôtel de Ville :