Tribunes

UNSA // Inquiétudes (2)

L’UNSA s’oppose aux mesures annoncées de
– Gel du point d’indice. Si la mesure était attendue, elle ralentit l’évolution du pouvoir d’achat et conditionne celui-ci à des avancements d’échelon ou de grade forcément plus espacés, voire aléatoires.
– Retour du jour de carence. Cette mesure démagogique et injuste marque une défiance du gouvernement envers les fonctionnaires. Elle laisse de côté les questions de santé au travail tout au long de la carrière : aide à la souscription d’une protection sociale complémentaire et mise en place d’une prévention touchant tous les aspects de la vie au travail, efficace et évolutive.

L’UNSA prend acte du fait que l’augmentation de la CSG sera compensée selon des modalités qui devront être précisées.

L’UNSA s’oppose au report des mesures du protocole PPCR (Parcours Professionnels Carrières et Rémunérations). Ce protocole a été négocié pendant deux ans. Ses avancées ont justifié que les organisations syndicales signataires en acceptent les contreparties, notamment un allongement des carrières et une application étalée dans le temps. Or, lors du rendez-vous salarial du 16 octobre, si le ministre de l’Action et des Comptes publics a confirmé le principe de son application, il a annoncé le report d’un an de celle-ci. L’UNSA considère ce report comme injuste pour les agents publics, notamment les plus âgés. Par ailleurs, ce report risque de décrédibiliser le dialogue social et la négociation collective. Il en résulterait une situation critique car la fonction publique ne peut évoluer sans le soutien de ses agents et les propositions des syndicats les représentant.

L’UNSA a demandé au Premier ministre de reconsidérer cette décision de report d’application du protocole PPCR au-delà de 2018.

UNSA Administrations parisiennes

8-10, avenue Ledru-Rollin, 75012 Paris
Tél. : 01 42 76 71 56.
Fax : 01 44 54 91 67.
Courriel : administration.unsa@paris.fr