Grand angle

Les Canaux, un lieu inédit

Impulsée par la Ville de Paris, la Maison des économies solidaires et innovantes a ouvert ses portes dans l’ancien pavillon des canaux parisiens sur les bords du canal de l’Ourcq (19e). Un lieu d’échange, de mutualisation et de partage d’expériences.

Ce nouvel espace parisien est dédié aux acteurs des économies sociales et solidaires et a pour ambition de faire rayonner à l’international ces initiatives de la communauté francilienne. Vitrine de l’économie circulaire, ce lieu est issu à 95 % du recyclage ou de la réinvention des déchets. Plus de 20 entreprises circulaires et solidaires du Grand Paris, auxquelles s’est joint la direction Constructions publiques et Architecture, ont montré qu’il est possible de faire des meubles pratiques et raffinés sans utiliser de nouvelles matières premières.

Ainsi, la moquette est conçue à partir de bouteilles de plastique recyclées, les bureaux sont fabriqués à base de bois de récupération et de tubes d’échafaudage, les fauteuils sont réalisés en lattes de lit, les abat-jours à partir de néons des années 1980, les poufs en toile de montgolfière… La rénovation et l’aménagement de ce bâtiment de 1 000 mètres carrés ont aussi permis la conception d’une charte des travaux responsables pour la Ville.

Professionnels et grand public

Les Canaux accompagneront les entrepreneurs sociaux dans toutes les phases de leur développement et seront également ouverts à tous ceux qui veulent agir pour un monde plus durable et responsable. Entrepreneurs, coopératives, administrations, accompagnateurs, financeurs du territoire du Grand Paris sont les bienvenus dans cette maison qui s’adresse aussi à tous les citoyens en donnant une place à la jeunesse, aux écoles, à la recherche et aux innovateurs.

Ainsi, des événements grand public seront organisés au rez-de-chaussée, avec au programme des formations mais aussi des ateliers. Du 13 au 17 décembre, le premier marché de Noël responsable proposera des ateliers et des pop-up stores éthiques pour les petits et les grands. Au premier étage, des organisations internationales se sont installées, comme le C40 Cities, association présidée par Anne Hidalgo qui rassemble 91 villes à travers le monde pour lutter contre le dérèglement climatique. Il a pour voisin le bureau européen du Yunus Centre. Fondé par le professeur Muhammad Yunus, entrepreneur social bangladais et pionnier du microcrédit ayant reçu le Prix Nobel de la Paix en 2006, le Yunus Centre répond aux défis de la pauvreté, de la précarité et de l’exclusion par la voie du social business. Par ailleurs, 19 start-up de l’économie sociale et solidaire ont investi le dernier niveau.

Une gouvernance participative

Quant à la gouvernance, le parti pris des Canaux repose sur la définition de son projet et de ses orientations de façon collaborative et inventive. L’Agora, l’instance consultative, rassemble donc tous ceux qui souhaitent s’engager dans son fonctionnement et co-construire sa programmation. Des groupes de travail sont organisés autour de 9 thématiques centrales. Le conseil d’administration est, quant à lui, composé de 20 personnalités emblématiques du secteur et de 7 élus.

De nombreux entrepreneurs sociaux, associations, organisations et citoyens placent l’économie sociale et solidaire, l’innovation, les démarches collaboratives et l’écologie au cœur de leurs projets. À Paris, cette économie responsable représente 10 % de l’emploi et plus de 12 000 structures. En partenariat avec l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), Les Canaux présentent une cartographie ­interactive des acteurs des économies solidaires et innovantes du Grand Paris. Plus de 1 000 projets y sont déjà référencés dans différentes catégories telles que l’agriculture urbaine, le commerce solidaire et le service collaboratif.

6, quai de la Seine (19e).

lescanaux.paris

ZOOM

Paris, capitale mondiale de l’économie sociale et solidaire


Pendant le mois de novembre, différents événements ont mis à l’honneur l’économie sociale et solidaire portée par la Ville.

Initié par Muhammad Yunus, le Global Social Business Summit a accueilli des centaines d’entrepreneurs, financeurs et penseurs internationaux de cette économie de demain autour de défis que Paris doit relever tels que l’alimentation, l’accueil des réfugiés, la gestion des plastiques et les Jeux olympiques. La Ville a décerné les Trophées parisiens de l’économie sociale et solidaire aux plus belles initiatives parisiennes grâce auxquels les lauréats bénéficieront d’une subvention et d’un accompagnement par l’ensemble des partenaires institutionnels de la municipalité.

Et pour la première fois, la Ville a remis les Trophées Solidarité Paris-Campagne à sept projets de l’économie sociale et solidaire pour leur implication dans la construction de liens durables entre la ville et les territoires ruraux de proximité.