Dossier

Une administration
qui se modernise

La Ville s’est engagée à améliorer la qualité du service public parisien et à mieux répondre aux attentes des usagers en étant davantage à leur écoute et en les associant plus étroitement. Elle a aussi revu ses pratiques et modes de fonctionnement.

La Ville a développé de nouveaux services ou adaptés certains. Ainsi, pour offrir une meilleure qualité d’accueil, la Ville a poursuivi la démarche QualiParis. Les musées parisiens ainsi que les services sociaux polyvalents y sont entrés. L’accueil sur rendez-vous se développe, notamment pour les démarches en mairie et l’obtention de la carte de stationnement. La mise en place d’une cinquantaine de nouveaux services numériques depuis 2014, ainsi que le lancement de Mon Compte sur ­paris.fr sont autant de signes d’adaptation de l’administration à la transformation digitale.

Les agents auront également accès à un compte personnalisé à l’occasion du nouvel IntraParis en 2018. Des dispositifs de facilitation numérique mis en place en mairies d’arrondissement permettent aux usagers de se faire accompagner par un agent pour remplir leur demande en ligne. Ils vont être généralisés à toutes les mairies en 2018. Plus ergonomique, l’application Dans Ma Rue V2, lancée à l’été 2017,  accroît les possibilités de signalement des anomalies sur l’espace public tout en réduisant les délais de traitement. Ma Mairie Mobile va à la rencontre des usagers dans les quartiers politique de la ville des 19e et 20e. Les horaires des équipements de proximité sont aussi adaptés au cas par cas.

Pour simplifier les démarches, la Ville développe la logique de guichet unique, à l’instar du Nouveau Paris Solidaire pour l’action sociale parisienne. Cette réforme adoptée en 2015 permet une plus grande lisibilité pour les usagers des services sociaux et les partenaires, et améliore l’accès aux droits pour mieux répondre aux besoins. Le nombre de pièces justificatives demandées aux usagers est quant à lui réduit. La création début 2016 de la Carte Citoyenne-Citoyen de Paris (137 000 détenteurs) a permis de remplacer différentes cartes municipales (bibliothèques de prêts, carte Senior +) et d’accroître l’offre événementielle.

Optimiser certains secteurs

Face au contexte budgétaire contraint, différentes mesures ont permis de développer le service public, notamment en rationalisant certains secteurs. Ainsi, l’assistance informatique de proximité (AIP) garantit à tous les agents la même qualité de prestations en termes de téléphonie et d’informatique. Certaines fonctions jusqu’alors assurées par plusieurs directions ont été placées au sein d’une seule direction pour plus de lisibilité et d’efficacité : fonction bâtiment (entretien du patrimoine municipal) à la DCPA, fonction géomatique (services géolocalisés et cartographies numériques) à la DSTI.

Recueillir des idées d’amélioration des procédures internes.

Organisée en dix circonscriptions, la direction de la Prévention, de la Sécurité et de la Protection (DPSP) a été créée en septembre 2016 pour mieux lutter contre les incivilités. Une nouvelle carte territoriale a aussi été dessinée dans plusieurs directions pour un meilleur maillage des arrondissements, que ce soit pour l’action sportive, l’entretien des bâtiments ou encore la voirie. Par ailleurs, le regroupement des services centraux des directions, notamment avenue de France et à Bédier (13e), permet de gagner en efficacité tout en rationalisant les coûts.

Des méthodes innovantes

Cette modernisation s’effectue dans le cadre d’un dialogue social exigeant, en menant une politique RH attentive aux agents. Un plan d’actions est issu de l’enquête Paris & moi 2015. La volonté de développer l’innovation collaborative et la co-conception se traduit à travers différents programmes et consultations comme « une administration plus écologique » qui a donné lieu à une sélection de 7 projets, dont la mise en place du télétravail. PariSimple, initié en 2016, a pour objectif de recueillir des idées d’amélioration des procédures internes.

La Transfo permet à 20 agents de différentes directions de tester de nouvelles manières de travailler et de concevoir ensemble des solutions innovantes pour améliorer le service public. Le programme d’intraprenariat Start-up de Ville, lancé en 2017, permet à trois agents d’être accompagnés afin de développer de nouveaux services numériques. Dans le cadre d’Inventeurs de Ville, un appel à projets a aussi été lancé en juin 2017 pour lutter contre les TMS et certains des « inventeurs » maison voient déjà leurs idées se concrétiser.

ZOOM

La réforme du statut de Paris

Le nouveau statut de Paris adopté par la loi du 28 février 2017 renforce les compétences de la maire en matière de pouvoirs de police. Près de 2 000 agents de la préfecture de police vont rejoindre la Ville au 1er janvier 2018, dont la majorité d’entre eux exerceront de nouvelles missions. Cette réforme fait évoluer les missions de plusieurs directions de la Ville. Elle comporte deux autres volets : la fusion de la Commune et du Département de Paris au sein de la Ville au 1er janvier 2019, puis la fusion des quatre premiers secteurs administratifs et électoraux à l’issue des élections municipales en mars 2020.