Tribunes

CFDT // Stop aux idées reçues sur la fonction publique

Alors que les attaques contre les fonctionnaires se multiplient, la CFDT choisit de rappeler quelques faits pour dépasser les stéréotypes.

Il faut cesser de considérer les fonctionnaires, et les politiques publiques qu’ils sont chargés de mettre en œuvre, comme un poids sur le budget de l’État et des collectivités. Les uns comme les autres sont un investissement en termes, par exemple, de cohésion sociale, de développement économique et de sécurité.

Quant au statut de « fonctionnaire » souvent remis en cause, il est avant tout protecteur de l’État, des collectivités et des citoyens. En quelques mots, il est le moyen de garantir la continuité de l’État et des services publics. Par les obligations faites aux fonctionnaires, le statut permet d’assurer la neutralité et l’impartialité des services publics ainsi que leur présence sur le territoire, notamment dans les régions les moins attractives.

Les fonctionnaires partent plus tôt en retraite

FAUX ! Depuis le rapprochement des règles entre les fonctionnaires et les salariés du privé, l’âge moyen de départ en retraite tend à être le même : 61,1 ans dans la fonction publique d’État, 61,8 ans dans la territoriale, 59,8 dans l’hospitalière et 62,3 ans pour les salariés relevant du régime général. Toutefois, pour être plus précis, il faut distinguer les fonctionnaires « sédentaires » des agents classés en catégorie dite « active ».

La durée légale du travail est la même pour le privé et pour le public

VRAI !

Les agents publics sont mieux payés que les salariés du privé

FAUX ! En moyenne, entre la fonction publique et le secteur privé, il n’y a pas de différence. En revanche, il y a de grands écarts entre les trois fonctions publiques. En conséquence, s’agissant des rémunérations, tout comme pour le temps de travail, il n’est pas possible d’avoir une appréciation correcte de la situation en se basant uniquement sur une moyenne globale. Par ailleurs, dans la fonction publique, l’évolution salariale peut être en partie bloquée pour l’intégralité des agents, comme ce fut le cas avec le gel du point d’indice entre 2010 et 2016.

Cfdt INTERCO SPP

Tél. : 01 49 96 68 10
Courriel : spp.cfdt@paris.fr