Tribunes

SUPAP-FSI // PPCR : du bon et du moins bon !

Les agents publics sont victimes d’une politique salariale désastreuse qui se traduit par une perte de pouvoir d’achat de l’ordre de 5,5 % depuis le gel de la valeur du point d’indice de 2010, et de plus de 16 % depuis 2001. Cela représente, par an, l’équivalent de deux mois de salaire en moins. À cela s’ajoutent un manque de reconnaissance des qualifications et une aggravation des conditions de travail.

Les mesures contenues dans le protocole d’accord relatif aux Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) sont mises en œuvre progressivement. Le dégel du point, l’intégration d’une partie des primes dans le traitement (base de calcul du montant de la retraite), la réduction du nombre d’échelles de rémunération en catégorie C et l’amélioration des fins de carrière sont des points positifs mais qui restent très insuffisants.

A contrario la suppression de l’avancement à la durée minimale est une mesure régressive pour les agents de la Ville de Paris qui avançaient à la durée minimum d’échelon. Cela rend d’autant plus urgent la mise en œuvre par la Ville de Paris de ratios 100 %, permettant des changements de grades pour tous les promouvables.

À cette heure, le compte n’y est pas, et la FSU continuera à agir pour l’amélioration du pouvoir d’achat, la reconnaissance des qualifications et des conditions de travail dignes.

L’ensemble de ces mesures et vos nouvelles grilles indiciaires seront détaillés dans une édition spéciale du guide des carrières du SUPAP-FSU qui paraîtra fin mars ou début avril 2017.

SUPAP-FSU

6, rue Pierre-Ginier, 75018 Paris
Tél. : 01 44 70 12 80
Courriel : syndicat.supap-fsu@paris.fr
Métro : La Fourche