L'actu de la ville

Une nouvelle collecte pour les déchets alimentaires

Transition énergétique

La Ville de Paris s’engage dans la collecte en porte à porte des déchets alimentaires. Afin de développer le tri à la source des déchets organiques et de préparer sa généralisation pour tous les producteurs de déchets d’ici à 2025, une expérimentation débutera en mai dans les 2e et 12e arrondissements. L’objectif est que chaque citoyen ait à sa disposition une solution lui permettant de jeter séparément ses déchets alimentaires, constitués des restes des préparations et des fins de repas (épluchures, reste de viandes, poissons…). Ceux-ci seront valorisés par leur compostage ou leur méthanisation. Pour être appliqué par tous, ce nouveau geste de tri doit être facilité et expliqué. La Ville mobilise à cet effet d’importants moyens.

Dans un premier temps, chacun des 2 800 immeubles en capacité d’accueillir un bac de tri supplémentaire sera doté d’un bac de 120 litres. Les 74 000 logements correspondants recevront à leur tour un kit du tri des déchets alimentaires constitué d’un seau, d’un rouleau de sacs compostables, d’une roue du tri magnétique à placer sur le réfrigérateur et d’un guide pratique.

Des ambassadeurs du tri

Il est ensuite prévu de mobiliser les effectifs de la direction de la Propreté et de l’Eau en mai et juin pour constituer 18 équipes de 4 à 5 ambassadeurs du tri des déchets alimentaires. Ces équipes seront formées à partir de 30 volontaires du service civique, 36 éco-animateurs du Syctom et d’une quarantaine d’éboueurs volontaires de la Ville. Les ambassadeurs suivront une formation entre mi-mars et fin avril à l’école de la Propreté de Paris. Ils seront chargés d’assurer le transport des kits dans les étages, de les distribuer dans chaque logement et d’assurer l’information pratique des habitants sur la mise en place de cette nouvelle collecte. Leurs horaires de travail seront adaptés à la présence des Parisiens à leur domicile.

 

En savoir plus

Par son anticipation et l’ampleur de son effet d’entraînement, Paris contribue à l’objectif, inscrit dans la loi du 17 août 2015 relative à la Transition énergétique pour la croissance verte (TECV), d’augmenter la quantité de déchets faisant l’objet d’une valorisation pour atteindre 55 % en 2020 et 65 % en 2025.